Accueil » Uncategorized » Commémoration 6 mois : Messages au Japon | 11 Septembre 2011

Commémoration 6 mois : Messages au Japon | 11 Septembre 2011

Via Scoop.itPalmarès des blogueurs franco-japonais

Ce message s’adresse à tous les japonais et résidents japonais qui ont souffert et endurent encore les conséquences du séisme, du tsunami et des pollutions (nucléaires et autres) du 11 Mars 2011.

 

Ces images et textes sont proposés par les lecteurs de ce topic, témoignages de notre compassion et de notre solidarité suite à ces catastrophes.

 

(vous pouvez encore soumettre vos messages en commentaire)

 

 

Soyez bons avec la terre :
elle ne vous a pas été donnée par vos parents,
elle vous est prêtée par vos enfants.
Proverbe amérindien (Uncas)

 

 

Pour les parents du Japon :
Papa de 6 enfants, bien que loin de Fukushima, je pense souvent à vous et à vos enfants. Et, à ma façon, je partage votre angoisse pour leur avenir et leur santé ! Je suis certain que, de par le monde, nous sommes nombreux à avoir le coeur serré par cette situation tragique… Ma femme et moi vous associons à nos prières quotidiennes, du fond du coeur. (Bernard)

 

 

Puisse un jour la sérénité revenir sur votre pays. Pas un jour ne passe sans que je pense à vous. (Fred)

 

 

J’ai connu autrefois un monde merveilleux…
La nature indomptable, que l’on refusait de dompter
Les nuages enchanteurs, que l’on voyait défiler aux cieux
Et le temps incertain, que l’on acceptait sans maugréer
J’ai connu autrefois un lieu merveilleux
Où l’harmonie régnait dans un désordre orchestré par les Dieux,
Des Dieux de toutes sortes que l’on savait loyaux
Et qui ne nous asservissaient pas d’impossibles idéaux

J’ai connu autrefois un lieu merveilleux…
Les montagnes étaient hautes, si hautes… mais jamais infranchissables
Les rivières charriaient dans leur lit notre réserve d’eau potable
Et soulageaient nos pieds fatigués sur les sentiers rocailleux
Elles étaient parfois profondes ces rivières qui jaillissaient
En torrents sauvages et limpides, dans lesquels on se désaltérait
Elles étaient profondes, si profondes… mais jamais on ne s’y noyait
Elles exprimaient leurs murmures fougueux, à nos oreilles qui les écoutaient

J’ai connu autrefois un lieu merveilleux
Les oiseaux gazouillaient fièrement parmi les feuilles qui bruissaient
Agitées par mille vents célestes qui nous rafraîchissaient
Comme autant de soupirs divins qui nous rendaient heureux
J’ai connu autrefois un lieu merveilleux
Où le soleil réchauffait nos esprits et nos cœurs
Nous rendant le sens de l’immensité de la richesse intérieure
Nous éclairant sur les chemins parfois longs de nos jours heureux

J’ai connu autrefois un monde merveilleux
Qui ne demandait rien, sauf notre respect, pour éviter son courroux,
Qui ne demandait rien, à nous, qui donnions tout
J’ai connu, autrefois… un monde… merveilleux…
Un monde que vous n’avez pas compris…
Un monde à jamais anéanti, détruit…
Insensibles aux cris de douleur qui montaient de votre mère la Terre
Quand, sans regret, elle fut massacrée, toute entière…

Et nous avec, et nous aussi… et moi aussi…
Un homme, c’est si petit… (Lufilau)

 

 

si moi j’ ai vu le tanuki
six mois de nuke
tep’ copob’
de dire sasufa com’si (Bru)

 

 

 

Le vôtre en commentaire ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :