Accueil » Uncategorized » L’ombre portée de Ségolène Royal sur la campagne

L’ombre portée de Ségolène Royal sur la campagne

See on Scoop.itUlysee

Elle peut boire du petit lait, comme l’écrivait récemment Françoise Fressoz dans Le Monde. La campagne de 2012 aura totalement réhabilitée la campagne de 2007 de Ségolène Royal. Qu’il s’agisse de ses idées ou de sa posture charismatique, à la limite de l’attitude christique, Royal peut se vanter d’avoir inspiré tous les protagonistes de cette aventure 2012.

 

À commencer par l’un de ses plus farouches adversaires au sein du parti socialiste, dans son ancienne vie : Jean-Luc Mélenchon.

Le leader du Front de Gauche a mis ses pas et ses mots dans ceux de Royal : qu’il s’agisse des grands rassemblements populaires dont il affirme être le précurseur en oubliant un peu vite qu’en 2007, Ségolène Royal organisait bon nombres de réunions publiques sur les places des villes avant les mega-meetings du soir et que Charlety restera la première immense messe politique en plein air… 40.000 participants dans le stade, 20.000 à l’extérieur. Cette ferveur dont on observe qu’elle a manqué dans la campagne des favoris des sondages, cette ferveur royale s’est retrouvée dans les meetings de Mélenchon. Qui lui a aussi emprunté un vocabulaire qu’il était pourtant le premier à critiquer : l’amour, la fraternité, la France Métissée. Lorsqu’il ouvre son meeting de Marseille en disant ” vous êtes beaux, je vous aime ” qu’y-a-t-il de différent avec le ” aimez-vous les uns les autres” de Charlety quand il conclut sa porte de Versailles jeudi par un hymne à la fraternité, qu’y-a-t-il de different d’avec la première fête de la fraternité au Zénith en 2008 qui fit couler tellement d’encre ?

Quand il lance : le métissage c’est notre chance, qu’elle différence avec la France métissée de 2007 ? La différence et elle est de taille, c’est que Melenchon n’a subi que des louanges sur ses mots et ses postures, là où royal, en 2007 n’avait essuyé que moqueries et attaques en règle de son propre camp.

 

L’ombre portée de Ségolène Royal plane également sur la campagne de Nicolas Sarkozy. Quelle différence entre ” je l’adresse à toi peuple de France ” de Villepinte 2012 sarkozien et ” toi peuple de France ” de Royal à Charlety en 2007 ?

Lorsqu’il demande aux français ” aidez moi, aidez moi à construire cette France ? ” à Marseille en 2012, quelle différence avec le “aidez-moi et construisons ensemble cette nouvelle France” de Royal en 2007 dans sa lettre aux militants. Et quand il change de slogan transformant une France forte en une France force et juste, qu’elle différence avec le slogan de royal “plus forte, la France sera plus juste“.

 

Ségolène Royal aura et peut être surtout inspiré le camp socialiste. (…)

See on zeredac.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :